Organisation > Secteurs professionnels > La CGSP-Secteur Admi
La CGSP-Secteur Admi
    Le secteur Admi
    Qui sont concernés ?

    Le secteur Admi

    Le secteur Admi (administrations et institutions) rassemble les affiliés des anciens secteurs wallons des Parastataux et des ALR. Il regroupe les membres du personnel statutaires, contractuels ou quel que soit son statut, actifs ou pensionnés, des Administrations locales, provinciales et des Institutions qui en dépendent et/ou y sont liées ainsi que les Institutions publiques et du personnel de la Police intégrée, structurée à deux niveaux. Il affilie également les demandeurs d'emploi issus d'une occupation dans ces services.

    Le nouveau secteur wallon, tout comme ses deux composantes d'hier, perpétue une tradition : le respect des spécificités, puisqu'ils partagent la même réalité : une très grande diversité de nos Administrations et Institutions ainsi qu'un très grand nombre de réalités professionnelles.

    Cette configuration "interprofessionnelle" nous permet d'éviter toutes dérives corporatistes et sous sectorielles.

    Les instances du nouveau secteur sont basées sur la représentativité; elles arrêtent notre politique syndicale et assurent le fonctionnement ainsi que la cohésion du secteur.

    Le deuxième principe fondamental du secteur est son ancrage au niveau des sections locales et des délégués de terrain, militant au sein des régionales et interrégionales. Il est tout à fait incontestable que le dynamisme syndical et l'établissement de rapports de force ne sont réalisables que si un grand nombre d'affiliés se mobilise concrètement dans l'action syndicale et cela n'est possible que grâce à l'engagement et au travail des délégués de terrain. Cet investissement personnel doit être appuyé par des moyens techniques adéquats tant en matière de communication, d'accès à une documentation actualisée que par l'organisation des formations sectorielles régulières.

    Le secteur regroupe avant tout des femmes et des hommes qui ont décidé de mener une action collective et solidaire. A ce titre, ils forment un formidable réseau, non seulement de compétences, mais surtout de solidarité qui constitue véritablement le socle de notre Organisation syndicale. Cette expérience assure également le meilleur passage de témoin dans l'engagement syndical des nouveaux militants.

    Nous accordons une attention toute particulière aux jeunes afin de susciter leur engagement dans l'action syndicale.

    Le secteur Admi a le souci d'assurer son rôle à tous les niveaux des instances syndicales que ce soit dans les organes de concertations sociales qu'au sein des structures syndicales fédérales des secteurs d'origine, de la centrale, de l'Interprofessionnelle ou des Organisations syndicales internationales.

    Top

    Qui sont concernés ?

    • Les provinces (institutions autonomes sous tutelle des régions) :

      Elles interviennent dans la politique sociale, l'environnement, l'économie, la culture, l'enseignement ...

    • Les communes et C.P.A.S. (autorités locales de base) :

      Depuis la fusion en 1975, il ne reste plus que 589 communes dont 262 en Région wallonne, 19 en Région bruxelloise et 308 en Région flamande.

      Elles sont compétentes dans tous les domaines où l'intérêt communal se justifie (exemple : travaux publics, logement …). Elles sont également chargées du maintien de l'ordre public, de la gestion de l'état civil et de la tenue des registres de la population. Elles décident de la mise en œuvre des travaux publics comme par exemple l'installation de parcs industriels. Les communes offrent également de l'aide sociale par le biais des C.P.A.S.

    • Les intercommunales :

      Les intercommunales sont des institutions de droit publics créées par des communes qui, dans les conditions définies par la loi du 22 décembre 1986 relative aux intercommunales et en Région wallone par le décret du 5 décembre 1996 (M.B. du 7 février 1997), s'associent en vue de satisfaire des besoins communaux spécifiques.

      Les intercommunales peuvent adopter diverses formes juridiques (SA, coopérative, ASBL, ...).

      En dehors des communes, d'autres personnes de droit public ou privé peuvent faire partie d'une intercommunale. Les autres institutions de droit public peuvent être par ex. les provinces ou d'autres intercommunales.

      L'on parle d'une intercommunale "pure" lorsque les associés sont exclusivement des institutions de droit public et d'une intercommunale "mixte" lorsqu'une société privée est associée également (dans le cas d'une intercommunale mixte, l'exploitation est assurée le plus généralement par le partenaire privé sur base d'un contrat).

    • Les O.I.P. (organismes d'intérêt public) :

      Il y a plusieurs types d'organismes d'intérêt public (A, B, C...), ce qui les détermine est essentiellement le mode de gestion (voir Loi du 16.03.1954 - M.B. du 24.03.1954). Ils concernent la vie de chaque citoyen et sont dotés (les B essentiellement) d'une gestion paritaire (organisation syndicale - employeur).

      Quelques exemples ... tels que les organismes fédéraux (ONEm, INAMI, ONP, ONSS, ONAFTS, FAT, FMP ...), les organismes communautaires (ONE, CGRI, ETNIC, Arbeidsam ...) et les organismes régionaux (FOREm, SWDE, SWL, AWIPH, ISSEP, IFAPME, AWEX, ...).

    • L'inspection automobile (permis de conduire, contrôle technique) - entreprises privées agréées par l'Etat

      Top